Présentation du projet

Système d’Information sur les Ressources et les Vulnérabilités pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (SIRV-SAN)

Communes de Cerca-la-Source & Cerca-Carvajal

Plateau Central – Haïti


English version

  • Partenaires du projet ECHO

Le Système d’Information sur les Ressources et les Vulnérabilités pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (SIRV-SAN), développé par COOPI, se place dans le cadre global du projet financé par ECHO et intitulé :

« Renforcement des capacités de préparation et résilience pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle face aux chocs récurrents des familles les plus vulnérables dans le Plateau Central. »  ECHO/HTI/BUD/2014/91014

Membres du consortium :

  • GVC : Groupe de Volontariat Civil (chef de file)
  • COOPI : Cooperazione Internazionale
  • MPP : Mouvement Paysan de Papaye
  • CNSA : Coordination Nationale de la Sécurité Alimentaire
  • Autres partenaires associés :
    • Université d’Agronomie Tropicale de Florence
    • ACTAF : Asociación Cubana de Técnicos Agrícolas y Forestales
    • CNIGS : Centre National de l’Information Géospatiale
    • CDGRD : Comité Départemental de Gestion des Risques et des Désastres
    • BRC-FAES : Bureau Régional du Centre – Fonds d’Assistance Economique et Sociale

Période : 01 Août 2014 – 31 Décembre 2015 (17 mois)

2 communes cibles : Cerca-la-Source et Cerca-Carvajal, département du Centre, Haïti.

Nombre de bénéficiaires directs : 5550 ménages ruraux, soit 38850 personnes

 

  •  Objectif général du projet

Contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages ruraux du Département du Centre les plus vulnérables face aux chocs récurrents.

 

  •  Objectif spécifique du projet

Réduction de la vulnérabilité par rapport à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages ruraux des communes de Cerca-Carvajal et Cerca-la-Source, à travers le renforcement des capacités de résilience.

 

  •  Résultats du projet

Résultat 1 : L’amélioration de la capacité de gestion des ressources productives des familles paysannes, face aux aléas et aux chocs, particulièrement à la sécheresse, et l’adaptation au changement climatique, à travers la diffusion des pratiques agro-écologique, conservation de sols, la disponibilité de semences d’espèces adaptées et résistantes.

Résultat 2 : Le renforcement des systèmes d’information liés à l’évaluation et à l’analyse des vulnérabilités et ressources, et de la coordination interinstitutionnelle, comme stratégies de préparation aux chocs et de résilience.

Résultat 3 : L’amélioration des capacités des groupes les plus vulnérables de répondre aux besoins basiques, tels que nutrition, eau domestique et santé.

 

Le projet SIRV-SAN s’inscrit dans le résultat 2, et concerne notamment la réalisation des activités suivantes :

  • Coordination interinstitutionnelle et contribution à la création de modèles de bonnes pratiques de renforcement de la résilience en sécurité alimentaire et nutritionnelle.
  • Réalisation d’un serveur cartographique librement consultable sur le web, d’analyse des vulnérabilités des communes cibles et formation sur son utilisation.
  • Diffusion des analyses et recommandations sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle pour la réalisation des plans de préparation communaux face aux chocs, la mise à jour des plans de développement communaux et sensibilisation.

 

Le SIRV-SAN s’inspire très fortement du Système d’Information sur les Ressources et les Vulnérabilités pour la gestion des crises et la gestion préventive du territoire de Tabarre (SIRV-TAB – www.sirv.tabarre.ht) réalisé en 2013, et constitue ainsi un projet pilote de transposition de l’approche urbaine à l’approche rurale de gestion des risques et des désastres.

 

Nous contacter

Aurélien Jacoutot

© 2017 A MarketPress.com Theme